Renaud Gervais

Portrait : Renaud Gervais, créatif

portrait de Renaud Gervais, Notre technologue créatif, développeur en technologies numériques

Portrait : Renaud Gervais, créatif

« Je suis un inventeur et un esprit créatif qui se spécialise dans les installations multimédia et de réalité mixte. La technologie est pour moi un moyen de créer des expériences magiques et significatives. Mon objectif est de fissurer le cadre des écrans et laisser fuir la magie dans le monde physique qui nous entoure. »

Repêché dans l’équipe naissante en 2018, Renaud arrivait à point nommé pour combler le poste « d’homme-à-tout-faire » techno-numérique au service des artistes et des organismes culturels. Il est aujourd’hui l’âme créatrice, l’esprit novateur, voire le démiurge du numérique (rien de moins) aux doigts qui claquent fort sur son clavier, au cœur du 0/1 – Studio. Son parcours académique singulier, à l’issue duquel il obtient un doctorat, réunit l’informatique, la géomatique et l’ingénierie. Et c’est entre Québec et Bordeaux, qu’il a acquis de solides compétences en recherche et en bidouillage d’interfaces « humain-machine ».

Un technologue créatif incomparable

Au 0/1 – Hub, Renaud est ze spécialiste de la réalité virtuelle, de la modélisation 3D, de la conception d’applications web et mobiles, et d’autres technologies numériques qu’il est à peu près le seul à comprendre, un atout qui fait de lui un collègue aussi « geek » qu’indispensable. Sa collaboration avec les protagonistes du milieu culturel débouche régulièrement sur des projets étonnants et complexes (ou étonnamment complexes, c’est selon). Bien que les technologies autour de la fabrication numérique n’aient aucun secret pour lui, il possède tout ce qu’il faut pour se situer à l’opposé du « code monkey » traditionnel : une grande écoute, de la créativité à revendre, un engagement sans faille et un sens de l’humour douteux savoureux.

Ne reculant devant aucun défi de taille, il aime se détendre en bricolant des meubles et des fournitures en bois dans son atelier à l’aide d’outils manuels pittoresques pendant que les gamins courent autour de lui et que les chevreuils se régalent de ses arbres fruitiers. Ah oui, en tant que « gamer » compulsif, il est aussi capable de gloser sur l’histoire occidentale du jeu de société.